CONTRE NATURE

  • Photographie
  • 2014

Une richesse et un vide simultané qui s’entrecroisent entre nature et vie urbaine. Des regards croisés et enfermés au bord d’une frontière difficile à franchir. Ce sont les points essentiels de cette série.

On commence par rentrer dans une immensité condensée, la vie sauvage. Pour ne pas se faire d’illusion, cette dernière est cependant annexée par la vie urbaine de façon omniprésente, il est important de le noté. C’est l’idée d’une nature où la sensation de perte est impossible, on se accroche toujours à une énergie immatérielle, mais on est cependant plongé dans un vide réel. En effet on y rencontre un paysage créer par l’homme où la nature y a repris ces droits, c’est la vison d’une nature dénaturée.

Et puis, on passe tout simplement à l’annexion industrielle et technologique(l’objet de la 5é photo), au sommet d’un mont où toute vision est perdue dans un brouillard intense, à tel point que l’on reste bloquée par un vide qui donne au présent une sensation de précipice.

Le terme de « contre nature » est le concept même qui est représenté sur l’ensemble de cette série.

série argentique, 24x36mm